Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Médium & Guérisseur

Médium & Guérisseur

Travailler avec les Etres de Lumière pour faciliter notre guérison spirituelle et le passage vers l'ère nouvelle

Roland de Jouvenel

Qui est Roland de Jouvenel ?

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, Marcelle de Jouvenel dut affronter l’épreuve des épreuves : le décès de son fils unique, Roland, âgé de 14 ans. Désespérée, elle tente de mettre fin à ses jours en se jetant par la fenêtre , mais sent une main invisible la retenir par l’épaule. Plusieurs phénomènes inexpliqués se succèdent. Bien que réticente aux conseils d’une amie, elle finit par accepter d’expérimenter l’écriture automatique. Les messages qui vont se succéder pendant plusieurs années sont d’une telle force, d’une telle beauté, qu’ils feront jusqu’à nos jours, en France, en Suisse, en Belgique et en Italie, l’objet d’études et de conférences. Cinq petits volumes (édités chez Fernand Lanore) évoquent le lien constant qui existe entre une femme en proie aux doutes et à la solitude, et son fils toujours aimant, parfois sévère, qui lui dicta de nombreux messages. Inlassablement, la main de sa mère traça, sous la conduite de Roland, des textes pour elle-même, mais également pour tous ceux qui ont perdu un être cher. Quelle que soit l’opinion de chacun sur l’Au-delà et sur la réalité de cette expérience, ces messages sont remarquables.

En voici quelques extraits tirés des cinq volumes dont nous recommandons la lecture, édités aux Editions Fernand Lanore ( Au diapason du Ciel, Quand les sources chantent, Au seuil du Royaume, En Absolue Fidélité, La seconde vie) :

" Ce que parfois les hommes ne peuvent faire de leur vivant, ils le réalisent de leur ciel. "

" Chacun sur Terre doit déjà forger sa vie future, car la vie éternelle n’est qu’un prolongement. Dis-toi que ta vie humaine n’est qu’une racine en terre, une graine dans l’argile, et que ton éclosion sera au Ciel. "

" Les communications sollicitées ont toujours le caractère d’une provocation ; seul porte le sceau divin ce qui est donné. "

" Le Seigneur donne ou ne donne pas. Votre rôle à vous est seulement de tendre les mains. "

" Les signes ont une répercussion en vous proportionnés à votre degré de chaleur intérieure. Tout dépend du niveau sur lequel vous vivez. Pour recevoir haut il faut se maintenir aux branches les plus élevées. Les signes, il y en a beaucoup, il y en a pour tout le monde, mais c’est la manière dont ils sont enregistrés qui en font des signes reliés ou non. La tonalité d’un accord est la même pour ceux qui écoutent, cependant à l’oreille de l’un elle n’est que du bruit, tandis que pour cet autre elle le hausse jusqu’à un état d’âme supérieur. "

" Il y a dans la solitude nostalgique du rêveur incompris un phénomène de " foisonnement " interne si grand qu’il fait pression sur l’unité (…) A titre égal, tous ceux qui cherchent font partie de l’ensemble, et de la lumière rédemptrice sera également partagée. L’important est de vivre au sommet de soi-même. "

" Il y a un âge pour les âmes, comme il y a un âge pour les hommes (…) la survie prend naissance dans les êtres dès leur naissance ; cette survie est ce double qui vit dans le corps et qui éclôt à la mort. Il ne faut pas croire que les êtres n’ont pas déjà un âge en arrivant ici. Cet âge est calculé d’après leur évolution intérieure. Il y a des vieillards qui naissent à leur mort et des jeunes qui arrivent chargés de science millénaire. Le double en vous est comme le parfum d’une fleur. Pourquoi y en a-t-il qui embaument ? Réfléchis au mystère de la flore, à tout ce qui se joue dans ce mystère : le climat, la qualité de la terre, et bien d’autres éléments encore, indispensables pour la rareté des effluves. Pour l’âme il en est de même ; tout a une importance. Et c’est parce que l’âme se développe comme une plante que vous devez cultivez vos climats intérieurs. "

" Toute concrétisation est une vision fausse. Vous avez tous raison et tous tort, car le paradis pour chacun ressemblera à son paradis intérieur, puisque de l’autre côté de vous-même, c’est encore vous-même, vous n’échapperez pas à votre identité. "

" L’essentiel dans une vie doit être la foi. La valeur que doit avoir la foi est la suivante : imagine une pièce toute noire avec, au centre, une étoile. Sous l’ombre, mille objets peuvent se cacher ; seul le point lumineux brille. Si tu n’as pas la foi, tout ton être intérieur tombe en poussière, ton royaume mystique est en cendres, tu vis dans les décombres du matérialisme. La foi, c’est ta boussole spirituelle. Elle te guidera vers Dieu ; elle sera aussi pour ton corps comme la voile d’un bateau. Et lorsque, après la mort, la brise céleste soufflera, tu te trouveras sans effort transportée au royaume des anges. "

" Si les hommes croyaient en la survie, la face du monde serait changée. "

 

Les œuvres de
Marcelle de Jouvenel

"Au diapason du Ciel" inaugure l'histoire de deux âmes : la première se nomme Marcelle de Jouvenel, à l'époque de la parution du livre, elle est encore sur la Terre ; la seconde est dans l'autre vie et se nomme Roland. En 1946, ce jeune garçon, qui allait avoir quinze ans, fut emporté par une maladie mystérieuse et implacable : sa mère se trouva précipitée dans l'angoisse, la révolte, la désespérance, le désir de suicide. Ce désir, elle s'apprêtait à le mettre à exécution, lorsqu'une main énergique et invisible la retint. Elle comprit que Roland ne gisait pas dans la nuit du cercueil, mais qu'au contraire il était présent auprès d'elle. Plus tard, les messages viendraient renforcer cette présence et lui donner une authentique spiritualité. Il y a eu de nombreuses éditions de ces livres qui ouvrirent tant de chemins, qui remirent en circulation tant d'idées précieuses et révélèrent à tant de lecteurs cette vie future dont on ne parlait plus.

Aux éditions Lanore :

1 - AU DIAPASON DU CIEL.

2 - QUAND LES SOURCES CHANTENT.

3 - AU SEUIL DU ROYAUME.

4 - EN ABSOLUE FIDÉLITÉ.

5 - COMME UN SECRET, COMME UNE FLAMME.

6 - LA SECONDE VIE.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article